Pourquoi j’ai décidé de vivre reculée à la campagne ?

Plusieurs lecteurs m’ont déjà demandé pourquoi j’avais choisi de vivre à la campagne, et non dans une grande ville. Aujourd’hui, je vais tâcher de répondre à cette question existentielle et personnelle, bien que cela ne touche pas au sujet LGBT+ !

A la campagne … mais pas coupée du monde !

vivre à la campagne

Tout d’abord, je ne suis pas perdue dans la France profonde ; ce serait mentir ! Oui, j’habite dans la campagne. Cependant, je ne suis pas loin de la “civilisation”. Je vis à moins d’une heure de route de deux villes assez conséquentes, ainsi qu’à deux heures de la troisième plus grande ville de France.

Voyez-vous, je ne suis pas perdue !

De plus, j’ai l’impression que je ne suis pas la seule et que pas mal de citadins devraient retrouver le chemin de la campagne prochainement … peut-etre. Nos campagnes redeviendront tendance j’en suis certaine.

Une première raison simple

Alors, pourquoi préféré-je vivre ainsi ? Eh bien, les raisons sont très simples.

La principale raison est pour mon … arthrite chronique, tout simplement ! Celle-ci est moins douloureuse lorsqu’il n’y a pas de pollution. Et là où je vis, il n’y en a pratiquement pas ! D’ailleurs, mes poumons me remercient chaque jour pour cette qualité de vie !

Pour en revenir à mon arthrite et à la pollution, la plupart des médecins me disent : ce détail ne joue pas sur vos articulations, c’est dans votre tête. Eh bien, je vous l’assure, dans ma tête ou non, je vous laisse imaginer les douleurs au retour lorsque je voyage à Paris ou Lyon pour des salons ou séances de dédicaces ! Alors, pour ce point-là, les grandes villes, non merci.

La deuxième ? Le cadre de vie !

vivre à la campagne

La seconde raison est pour les paysages et les sports de montagne. C’est simple, je peux gravir une montagne le matin, observer une vue à couper le souffle ; pour aller à la « plage » l’après-midi. Oui, vous avez bien lu ! Bien sûr, c’est une plage aménagée, mais une plage avec un cours d’eau quand même ! Les villes n’offrent pas ces deux privilèges, non ? Et en ce qui concerne les sports de montagne, c’est parfait pour le physique ainsi que le cardio !

Ensuite, j’aime quand l’hiver ainsi que la neige s’en viennent ! Bien que la plupart des personnes n’aiment pas conduire dessus, j’ai appris à le faire ! Travail oblige… Et quand tout est blanc, tout est beau à mes yeux ; mon moral me le fait savoir ! Et lorsqu’en plus, vous avez la voiture adéquate pour pratiquer le rallye en toute sécurité, ce n’est que du bonheur (enfin, ça dépend pour qui !).

la campagne sous la neige

Enfin, dernière raison, et pas des moindres, que veut dire le mot : embouteillage ? À Marseille, je l’ai connu durant des années ! Maintenant, ce mot ne fait même plus partie du vocabulaire ! Un avantage non négligeable quand on est légèrement en retard pour un rendez-vous ! Bon, en revanche, il y a les tracteurs, mais un coup d’accélérateur et, hop, c’est de l’histoire ancienne !

Une belle vie … mais

Comme vous l’aurez compris, vivre à la campagne/montagne à ces avantages ! Mais, il y a toujours un : « mais », le point négatif est l’ouverture d’esprit. Je ne le savais pas avant d’y venir vivre, mais il faut savoir que, dans la campagne française, certains endroits sont encore très religieux, et surtout pratiquants !

Alors, vous vous doutez bien que les campagnards (la plupart) sont très fermés sur la question LGBT+. Cependant, la moyenne d’âge est de 50 ans et +, alors, je les remets très vite à leur place en cas de besoin. Après tout, ce ne sont pas les religieux fermés d’esprit qui vont me changer. Je suis la propre décisionnaire de ma façon de vivre !

Voilà, maintenant, vous avez la réponse à votre question (question que l’on m’a posée au minimum 20 fois !) 😉

D’ailleurs, de votre côté, préférez-vous vivre à la campagne, à la montagne ou dans une ville ?

8 Replies to “Pourquoi j’ai décidé de vivre reculée à la campagne ?”

  1. sibret says:

    Etant une fille de la campagne je comprends tout à fait ce que tu dis dans tes paroles, mais je ne veux plus vivre dans la campagne, je préfères une petite ville et avoir tout à disposition que ne pas avoir de magasin comme c’était à mon enfance en tout cas merci pour ton article et effectivement cela nous permets d’en savoir plus sur toi mdr

    Répondre
    1. déborah cornu-lefrançois says:

      La campagne/montagne c’est très beau et j’adore mais pour des vacances j’ai vécue 8 ans a la campagne mais je préfère de loin la ville où il y a tout à proximité 😊

      Répondre
    2. Audrey says:

      Cela est aussi l’inconvenant de la campagne. Sans véhicule, on ne fait rien.

      Répondre
  2. Thérèse says:

    Encore un article très bien tourné…. Lyonnaise d’origine mais expatriée à la campagne et pour rien au monde je retournerai vivre dans une grande ville….. à une différence près, dans notre campagne les esprits sont plutôt, même bien ouverts…. bon choix de vie pour le corps et le cœur

    Répondre
    1. Audrey says:

      Merci 🙂 tu as de la chance de vivre dans ta campagne ouverte alors ! Oui, le choix de vie est indéniable pour cela.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.